A propos de Résif-SisMob

Parc national d’instruments sismologiques mobiles terrestres

L’objectif de Sismob est de permettre la collecte de données sismologiques sur des objectifs ciblés en l’absence d’observatoires permanents, ou en complément de ces observatoires, en permettant une densification significative de l’échantillonnage spatial. La durée des expériences est limitée et varie de quelques semaines à deux ans.

Les domaines d’application de SisMob couvrent tous les objectifs de la sismologie d’observation, de l’étude de la structure interne de la Terre à celle des aléas sismiques, volcaniques, ou mouvements de terrain. La dynamique de processus évolutifs à l’échelle de quelques mois ou années est également étudiée.
Dans ces domaines, le nombre de points de mesure nécessaire aux scientifiques est croissant ces dernières années et a nécessité l’acquisition de nouveaux instruments pour répondre à la demande.

En 2017, SisMob a fait l’acquisition d’un parc de stations autonomes de type « node » permettant des déploiements denses de capteurs sur des périodes de temps réduites.

Quelques chiffres

Au cours des années 2015 à 2020, quarante projets ont bénéficié des instruments du parc SisMob. L’ensemble de ces projets a donné lieu à plus de 70 publications scientifiques, et a généré un volume de données de 12 To. En moyenne, le parc contribue chaque année à la mise en œuvre d’une dizaine de projets financés par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), l’European Research Council (ERC), l’Institut National des Sciences de l’Univers du CNRS, des Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) ou des Régions.

 

 

Installation de la station PR63 en février 2018 dans le cadre du projet HATARI (HAzard in TAnzanian Rift)

Installation de la station PR63 en février 2018 dans le cadre du projet HATARI (HAzard in TAnzanian RIft). © Christel Tiberi, Géosciences Montpellier – En savoir plus