Instruments scientifiques et techniques Résif-SisMob

Le parc d’instruments est composé de deux catégories de matériels : les équipements scientifiques (capteurs sismologiques, numériseurs) et les équipements techniques (moyen de télécommunication, système d’alimentation électrique, antennes GPS …).

Equipements scientifiques

Une station sismologique est constituée d’un capteur et d’un numériseur, qui entrent dans la catégorie des équipements scientifiques. Les modèles proposés par Sismob sont répertoriés ci-après :

Vélocimètres

  • 18 STS2 (Streckheisen), 120 s – 50 Hz
  • 3 Trillium 120 compact (Nanometrics), 120 s – 100 Hz
  • 35 Trillium 120-QA (Nanometrics), 120 s – 150 Hz
  • 2 CMG-3ESPC (Güralp), 60 s – 50 Hz
  • 66 CMG-40T (Güralp), 60 s – 50 Hz et 30 s – 50 Hz
  • 27 TC20PH (Nanometrics), 20s – 100Hz

Accéléromètres

  • 14 CMG-5T (Güralp)
  • 3 Titan (Nanometrics) – en cours d’achat – dédiés post sismique français

Numériseurs 3 composantes

  • 3 Q330 (Quanterra)
  • 30 Taurus (Nanometrics)
  • 110 Centaur (Nanometrics)

Numériseurs 6 composantes

  • 3 Centaur (Nanometrics) dédiées au post sismique français

Stations sismologiques autonomes

  • 100 nodes (Fairfield)

Equipements techniques

 Les sites temporaires sont souvent déployés en extérieur et nécessitent une alimentation électrique autonome. Des panneaux solaires sont ainsi proposés à la réservation si la durée de la campagne de mesure est inférieure à 12 mois (1 panneau / site).

Pour permettre la supervision des sites et le transfert des données, des modems 3G sont également proposés à la réservation (hors carte SIM et hors abonnement opérateur téléphonique). Ces panneaux solaires et modems font partie des équipements techniques.

  • 76 modems NB1600
  • 33 panneaux solaires 40W
  • 80 panneaux solaires 43W
  • 20 panneaux solaires 50 W
Seismological monitoring of the Pont du Gard during the passage of the Tour de France 2019.

L’image montre l’expérience de suivi sismologique du Pont du Gard pendant le passage du Tour de France 2019. L’objectif est de mesurer les modes de déformation du Pont du Gard afin d’estimer le plus fort séisme auquel il a pu résister au cours de son histoire millénaire. Le sismomètre est un sismomètre large bande Trillium Nanometric avec une acquisition Quanterra Q330S © Philippe Vernant, Géosciences Montpellier. En savoir plus.